Histoire Ouganda

L’Ouganda est la perle de l’Afrique, disait Sir Winston Churchill !

Pays d’Afrique de l’Est, enserré entre les chaînes du Rift, l’Ouganda appartient à l’Afrique des grands lacs. Du haut de ses 5’110 mètres, avec le mont Stanley, l’Ouganda apparaît comme un phare sur la partie ouest du continent africain. Il ouvre ses frontières sur ses voisins que sont la République Démocratique du Congo, le Kenya, le Rwanda, le Soudan et la Tanzanie. Ce magnifique pays est dessiné de montagnes et de lacs qui s’amalgament ensemble formant un relief multi-facettes. Les cataractes du Nil, les monts du Rwenzori, la richesse de la faune du Parc National de la Reine Elizabeth ainsi que les 7 collines de la capitale – Kampala – en sont les points forts définissant ce pays comme « La Perle de l’Afrique ».

« Ungawa », c’est l’histoire d’une rencontre exceptionnelle en Ouganda, en 2007, entre Rosario – Président de la fondation – et David Baluku, un guide touristique africain, universitaire engagé, «wildelife conservationist», «faiseur» dans l’âme, incorruptible. Rosario et David partagent des passions communes: l’une pour les animaux et la nature et l’autre pour l’Afrique et ses peuples. Pas étonnant qu’ils pensent ensemble à un projet susceptible de développer ces deux aspects. «Cow Project for Children» naît de cette alliance et voit le jour peu à peu à Karambi, dans le district de Kasese dans l’Ouest de l’Ouganda. AClem – Ungawa possède, entre autres, un terrain de 10 hectares et une petite ferme où est exploité un troupeau de plus de 90 chèvres et quelques vaches Watusi, une espèce rare, notamment par la commercialisation de leur lait riche en protéines. L’objectif de cet investissement est d’implanter des projets générateurs de revenus, qui à long terme, seront autofinancés par les produits de la ferme et les ressources naturelles de ses terres.

Lors d’un voyage d’inspection en 2011 et 2013, AClem décide de mener un deuxième projet, celui de l’orphelinat « Little Angels » – situé dans le petit village de Kinyamaseke, à quelques kilomètres du site de Ungawa – accueillant plus de 150 enfants âgés de 6 à 18 ans. Ungawa devient indéniablement un soutien pour Little Angels.

« Jamais deux sans trois », une véritable boucle manquait à ce duo de projets. En 2014, il vint alors l’extraordinaire initiative de créer un « vocational centre » à quelques minutes « d’Ungawa Goats Project » et de « Little Angels Orphanage ». « Elephant Kids of Uganda », comprendra également une maison pour les bénévoles, et accueillera d’ici 2018 nous l’espérons les jeunes diplômés de Little Angels pour y apprendre divers métiers manuels.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn