NOS ACTIONS AVANT L’OUGANDA ET LA BIRMANIE

Depuis 2007, AClem est présente activement en Ouganda et depuis 2010 également au Myanmar (ex-Birmanie). Ces deux pays sont au coeur de nos actions aujourd’hui, toutefois les projets entrepris depuis 2000 ont amené la fondation a oeuvrer dans le monde entier.

timeline

Enfants hospitalisés, Lausanne – 2000

La «fondation AClem» a remis la somme de Frs 5’000.- à l’Association Le P.A.S. aux Thioleyres (VD), qui prépare, accompagne et soutient les enfants hospitalisés ou ceux dont  un membre de la famille est gravement malade. Depuis 1998, P.A.S et Monsieur Jean-  Claude Demers, organisent des visites préopératoires, des thérapies médicales ludiques  ainsi   que les préparations psychologiques.

Un hôpital pour les intouchables au sud de l’Inde – 2000 

La «fondation AClem» a accordé un montant de Frs 5’000.- en faveur du projet VISION FOR ALL qui vise à construire et équiper un hôpital ophtalmologique, ainsi qu’une unité gynécologique au sud de l’Inde, dans la province d’Andhra Pradesh (env. 75 M habitants). Région en majorité peuplée d’intouchables souffrant encore aujourd’hui d’exclusion et vivant sous le seuil de pauvreté dans des conditions sanitaires déplorables. Plusieurs personnes sont impliquées dans la gestion pluridisciplinaire du programme, dont le Dr. A. Mermoud de Lausanne ayant fait la connaissance de l’homme d’affaires qui lui offre le terrain pour la construction de l’hôpital, Monsieur A. Fragnière de Brétigny, le Professeur P. Hohlfeld de l’hôpital cantonal universitaire (CHUV) de Lausanne et un groupe d’ophtalmologues suisses. L’hôpital de Mori bénéficie de l’appui très positif des autorités locales et régionales.

Construction de puits d’eau au Cambodge – 2001

La «fondation AClem» a remis la somme de Frs 5’000.- à M. Enrico Sala, un Tessinois qui s’est personnellement engagé au Cambodge depuis 1993, pays profondément marqué par la guerre, pour subvenir aux victimes du conflit. Outre le péril des mines, les infrastructures y sont précaires et l’eau est insalubre. Pour éviter que les enfants boivent cette eau infectée, M. Sala construit le premier puit. Depuis lors ils sont plus que 600 dont 9 réalisés avec la contribution de la «fondation AClem». Le travail humanitaire de M. Sala a été étendu aux provinces de Siemreap, Banteay Srei et Kratie, des lieux où les « gros ventres » des enfants ont déjà diminués et où l’eau ne plus infectée.

Un travail pour un marocain – 2002

La «fondation AClem» a versé la somme de Frs 2000.- à un Marocain dont la situation sociale ne permet pas d’assumer dignement la responsabilité d’une famille et l’éducation de sa fille. Guide touristique « officieux, non autorisé» à Marrakech, Mohamed passait des semaines entières en prison, sans pouvoir travailler et assumer les besoins vitaux de sa famille. La somme versée par les 2 membres du conseil de fondation d’ AClem qui l’ont rencontré et connu, a permis d’acquérir un taxi comme gagne-pain, un instrument de travail sur et autorisé à Marrakech.

Hippothérapie pour enfants handicapés en France – 2003

La «fondation AClem» a accordé une somme de Frs 14’000.- pour la participation à l’acquisition d’un véhicule spécial d’hippothérapie et la mise en place d’un Centre équestre Poneyland de Divonne. Ces calèches spéciales permettent d’offrir des balades à des enfants tétraplégiques et/ou porteurs de handicaps mentaux ou physiques, en leur offrant de l’équitation thérapeutique au contact de la nature et des animaux. Un don supplémentaire personnel du Président de la «fondation AClem» de Frs 25’000. —a été également affecté à cette cause pour la construction de la stabulation, du logement et l’achat des animaux.

Aide au sous-développement en Inde opéré par l’organisation caritative du Prince Charles – 2004

Sur demande d’un donateur, la «fondation AClem » a octroyé la somme de Frs 52’000.- au financement des activités de la fondation indienne Arpana, dans l’Etat de l’Haryana. Placée sous le patronage du Prince Charles, elle vise à lutter contre les causes du sous-développement en agissant dans les champs social, géographique, démographique, spirituel et éducatif.

Des études, des soins médicaux et un logement pour des orphelins a Tuléar, Madagascar – 2005

L’espoir fait vivre. Et c’est cet espoir permanent qui permet aux familles malgaches de survivre dans la pauvreté, à la population de se battre pour trouver de quoi manger chaque jour. Et à Lucienne Noeline Soja, fantastique Sœur catholique africaine, de s’occuper sans relâche depuis 11 ans de « MADA CŒUR », un orphelinat faisant office également d’école, où les enfants peuvent aussi recevoir les soins médicaux du Dr. Solange. « Mada Cœur » soigne, hospitalise des enfants, aide à la scolarisation, à la vie terrible ! La somme de Frs 8’000.- versée par la «fondation AClem » a permis de construire un logement pour les enfants et la réparation de l’orphelinat, détruit par le temps et la chute d’un tamarinier. Les fournitures scolaires, l’habillement et l’écolage de 18 enfants pour une année ont aussi pu être apportés.

Des enfants qui aident des enfants, une école en Thaïlande après le Tsunami – 2006

Pour ne pas oublier Jan (12 ans) et Oscar (8 ans), leur collège (Champittet, Pully) réalise la construction d’une école en Thaïlande, dans la Province de Phang Nga, regroupant les enfants des villages ayant perdu leur école. Pour les élèves, comme pour la maman, Mme Laurence Astrand, c’est aussi un moyen de trouver un sens à la disparition de leurs deux amis en agissant concrètement plutôt qu’en subissant un deuil. La «fondation AClem» a versé Frs 6’250.- aux projets pédagogiques et de construction qui sont réalisés en Thailande, en mémoire des 2 frères ayant succombé au tsunami du 26.12.2004.

Un centre thérapeutique au Tessin pour les malades d’Alzheimer et leurs familles – 2006

La «fondation AClem» a répondu favorablement à l’appel de Pro Senectute Tessin, avec un don de Frs 700.— venant en aide au Centre thérapeutique de jour de Balerna pour les malades d’Alzheimer et des maladies proches. Ces personnes ne disposent au Tessin d’autres structures d’accueil car les hôpitaux ne les acceptent pas. Le centre permet aux malades de bénéficier d’un suivi médical, tout en restant dans leur cadre familial. La «fondation AClem» est en pensée avec le Dr. Patrick Guidotti (et avec sa mère et son frère) membre du Conseil de fondation, qui traverse personnellement la maladie de son père.

Maladies oculaires des enfants pauvres, Maroc – 2006

Pour donner suite au souhait d’un gros donateur, la «fondation AClem» fait un don de Frs 40’000.— à l’Association Essaouira Mogador du Maroc afin de financer l’achat de lunetterie et de matériel spécial pour les enfants pauvres atteints de maladies oculaires. L’association est active sur le front de projets médicaux-sociaux, de développent, de scolarité.

Aide à une jeune maman expulsée de Suisse sans son bébé – 2006

La «fondation AClem» a apporté son soutien à une maman d’origine cubaine, apatride, victime d’une décision d’expulsion sans son bébé. Une histoire presque kafkaïenne, qui n’aurait pas pu connaître une issue positive, sans l’intervention d’un avocat financé par la «fondation AClem» (Frs 4’500. -).

Opération médical pour un trisomique, Angleterre – 2007

La «fondation AClem» a versé 5’000. — afin qu’une opération médicale urgente puisse être réalisée pour une personne affecte de trisomie en danger de mort. L’intervention s’est bien déroulée.

Le voyage d’une fillette sénégalaise de 13 ans vers le Brésil pour une opération urgente de plastie mitrale

Soda (photo avec le bébé dans les bras) était un enfant alité de 13 ans, maigrissime, respirant difficilement et présentant même des hallucinations en raison d’un cerveau irrigué insuffisamment à cause des valves de son cœur nécessitant une plastie mitrale et parthique en urgence, une intervention impossible à pratiquer au Sénégal. La «fondation AClem» a mis à disposition 2’000. —afin que Soda puisse être déplacée vers le Brésil, où la clinique privée d’un chirurgien était susceptible de l’opérer totalement bénévolement. Malheureusement, le passeport de Soda n’ayant pas pu être établi à temps, Soda a aujourd’hui succombé avant de pouvoir entreprendre ce voyage vers un cœur nouveau … .

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn