fondation AClem | Un travail pour un marocain
11455
post-template-default,single,single-post,postid-11455,single-format-standard,mikado-core-2.0.4,ajax_fade,page_not_loaded,,mkd-theme-ver-2.2,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive

Un travail pour un marocain

La fondation AClem a versé la somme de Frs 2000.- à un Marocain dont la situation sociale ne permet pas d’assumer dignement la responsabilité d’une famille et l’éducation de sa fille. Guide touristique « officieux, non autorisé» à Marrakech, Mohamed passait des semaines entières en prison, sans pouvoir travailler et assumer les besoins vitaux de sa famille. La somme versée par les 2 membres du conseil de fondation d’ AClem qui l’ont rencontré et connu, a permis d’acquérir un taxi comme gagne-pain, un instrument de travail sur et autorisé à Marrakech.

Année 2002



EnglishFrançais